L’arthrose du genou et ses implications

L’arthrose du genou : Quoi ? Pourquoi ? Comment ?

L’arthrose est une maladie articulaire dégénérative caractérisée par une usure graduelle du cartilage et une altération progressive des structures articulaires. Affectant principalement les doigts, les genoux et les hanches, elle représente une des principales causes d’incapacités physiques, en particulier par la douleur et les limitations quotidiennes qui touchent les patients qui en souffrent. Bien que l'arthrose du genou ne peut être guérie, vous pouvez stabiliser sa progression, voire retarder ou même prévenir l'apparition de lésions articulaires plus graves, notamment par un diagnostic précoce et par une action sur les phénomènes biologiques et mécaniques modifiables qui sont à l'origine de l'arthrose.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Au genou, elle peut entraîner :

  • la dégradation du cartilage
  • la dégénérescence du ménisque
  • une réponse inflammatoire du liquide synovial
  • une modification des os

Elle affecte habituellement 3 articulations, soit à la jonction entre le fémur et le tibia (compartiments tibio-fémoraux interne et externe) et entre le fémur et la rotule (articulation fémoro-rotulienne ou patellaire).

Signes et symptômes

Bien que la maladie peut débuter bien avant l'apparition des premiers symptômes, l'arthrose peut être reconnue par les signes suivants :

  • Raideur articulaire de courte durée au lever ou après une période d’immobilité (durée < 30 minutes)
  • Diminution progressive de la flexibilité du genou
  • Sensibilité au toucher ou lors d'une pression légère
  • Douleur se manifestant en mouvement lorsque le genou est mis en charge et qui est soulagée par le repos
  • Inconfort à la suite d’un changement de température

L’intensité des symptômes n’est toutefois pas une indication de la sévérité du grade d’arthrose.

Qui peut émettre un diagnostic d’arthrose ?

  • Votre médecin de famille
  • Un médecin spécialiste :
    • Médecin musculo-squelettique/en médecine sportive
    • Rhumatologue
    • Physiatre
    • Orthopédiste

Comment est posé le diagnostic d’arthrose ?

Le diagnostic d'arthrose est avant tout clinique. Il se base habituellement sur les points suivants :

  • L'historique de la douleur (signes et symptômes, blessures et traitements antérieurs, etc.).
  • L'observation du genou (alignement des membres inférieurs, présence d'inflammation, la qualité de la démarche, etc.).
  • La palpation du genou.
  • L'évaluation de l'intégrité des structures composant le genou à l'aide de tests manuels.

Par la suite, le médecin peut demander une radiographie pour l'aider à confirmer son diagnostic et constater la sévérité de la dégénérescence de l'articulation (légère à sévère ou de grade I à IV). Elle ne reflète toutefois pas la condition clinique (symptômes, limitations) et ne permet pas ultimement d'intervenir sur les facteurs de risque modifiables de l'arthrose. Dans de rares cas, le recours à une imagerie par résonnance magnétique (IRM) pourrait être nécessaire afin de caractériser les structures articulaires et/ou vérifier si l'usure est localisée à un endroit précis.

La radiographie se doit d'être prise alors que les genoux sont en charge (position debout) et doit comporter en outre une vue latérale de la rotule pour bien caractériser la sévérité de l'arthrose.

Les facteurs de risque de l'arthrose

Les principaux facteurs liés à l'apparition et à la progression de l’arthrose au genou peuvent être classés selon qu'ils sont modifiables ou non. Ainsi, même si vous ne pouvez pas changer votre âge ou votre génétique, vous pouvez par contre intervenir sur la progression de votre maladie en améliorant les facteurs modifiables.

Les facteurs non modifiables

  • Historique d’arthrose (antécédents familiaux)
  • Avancement en âge
  • Sexe (les femmes sont plus à risque que les hommes)
  • Blessures et antécédents de blessures (déchirure ligamentaire, déchirure méniscale, fracture, subluxation, etc.)

Les facteurs modifiables

 Les principaux facteurs liés à la progression de l'arthrose sont modifiables :

  • surplus de poids
  • antécédents de blessures au genou
  • stress sur l’articulation causé par un mouvement anormal du genou ou une charge excessive
  • mauvais alignement des jambes

La progression de l’arthrose est régie en grande partie par ces facteurs, sur lesquels vous avez un certain contrôle.

Vous ne pouvez pas changer votre âge ni votre génétique, mais vous pouvez intervenir sur la progression de votre maladie.

Vous désirez en connaître davantage ou vous inscrire au programme Mon Arthrose, je m'en occupe ?