Puis-je guérir de mon arthrose au genou?

Dans l’état actuel de la science, le cartilage s'use à un rythme plus rapide que sa capacité de régénération. En ce sens, l'usure est jugée irréversible, bien que la recherche médicale sur les avenues de traitements chondroprotecteurs, c'est-à-dire capables de réparer les lésions cartilagineuses (par exemple, la reconstruction du cartilage par culture cellulaire), semble très prometteuse et avance à pas de géant. Cependant, l'avancement des connaissances et moyens actuels ne permettent pas une guérison, mais offrent une façon de la maîtriser. Par conséquent, si le diagnostic est posé à un stade précoce et que l’on commence rapidement un plan de traitement approprié, on peut contrôler l’évolution de la maladie et limiter la progression des lésions articulaires. Ainsi, le plan de traitement ne doit pas se limiter à atténuer la douleur et/ou l’inflammation, mais doit aussi intervenir sur les autres facteurs modifiables tels que les facteurs mécaniques, le surplus de poids ou l’alignement des jambes. L'ensemble de ces interventions vise d'abord et avant tout à préserver et à limiter le plus longtemps possible l'impact de l'arthrose sur la qualité de vie et la fonction du patient, afin de retarder, voire éviter le recours à une chirurgie de remplacement du genou.

Partagez cette information sur vos médias sociaux

Vous désirez en connaître davantage ou vous inscrire au programme Mon Arthrose, je m'en occupe ?